Susume !

Méthode de japonais
(2 avis client)

25.50 26.00 


Nouveauté


Tout pour lire, écrire
et s’exprimer en japonais ! 🇯🇵

Vous vous êtes décidé à apprendre ou vous remettre au japonais, bravo ! 👍
Vous êtes au bon endroit !

Susume ! est destinée aux débutant·es et faux·ses débutant·es désirant apprendre en autodidacte. Vous y trouverez :

✅ Les bases de l’écriture et de la lecture :
hiragana, katakana et 135 kanji
✅ 7 leçons détaillées permettant d’étudier la grammaire
✅ Un vocabulaire adapté à la conversation de tous les jours
✅ Des exercices commentés à la fin des leçons
✅ Des fichiers audio à télécharger pour perfectionner sa prononciation

Un site dédié avec tous les fichiers audio et des bonus !


En option :
Un carnet d’écriture hiragana, katakana et kanji

Pour vous entrainer à écrire et à mémoriser les hiragana, les katakana et les kanji, vous pouvez ajouter en option (+0,50€) un carnet d’écriture format A5, 24 pages.

 

UGS : ND Catégorie :

Aperçu du livre

manuel d'apprentissage de japonais pour débutants et faux débutants manuel d'apprentissage de japonais pour débutants et faux débutants manuel d'apprentissage de japonais pour débutants et faux débutantsmanuel d'apprentissage de japonais pour débutants et faux débutantsmanuel d'apprentissage de japonais pour débutants et faux débutantsmanuel d'apprentissage de japonais pour débutants et faux débutants

Sommaire du livre : cliquez pour agrandir

Sommaire de la méthode de japonais SusumeSommaire de la méthode de japonais Susume

 

angélique mariet professeur de japonais et traductrice de manga

Qui est Angélique Mariet, l’autrice de cette méthode ?
Angélique est traductrice de mangas et d’anime mais aussi professeur en cours particuliers. Elle a d’abord appris le japonais en autodidacte puis elle a étudié à l’université avant de partir vivre au Japon. Son parcours lui permet de comprendre et d’être à l’écoute des difficultés que rencontrent les débutant.es. Elle a intitulé cette méthode “Susume!” qui signifie “Fonce!”, “Lance-toi!” car son objectif est de vous faire apprécier l’apprentissage du japonais sans décrocher!

 

F.A.Q :

  • À qui est destinée cette méthode de japonais ?
    Si vous êtes complètement débutant ou si vous avez déjà un peu étudié le japonais, mais que vous avez oublié ou sentez que vos bases ne sont pas très solides, ce livre est fait pour vous.
  • Combien y a-t-il de kanji étudiés ?
    Nous présentons 135 kanji avec pour chacun son ordre d’écriture et ses différentes prononciations. Les kanji sont accompagnés de vocabulaire et de phrases exemples pour apprendre à les utiliser.
  • Comment est écrit le japonais dans le livre ?
    Le japonais est écrit en hiragana, katana et kanji. Il n’y a pas de romaji car cela peut rassurer au début, mais c’est une mauvaise méthode d’apprentissage. L’élève sera très vitre limité et ne saura pas vraiment bien prononcer. Nous utilisons les furigana au-dessus des kanji pour facilement les prononcer.
  • Y a-t-il des fichiers audio ?
    Oui, ils sont téléchargeables ou lisibles en ligne (lien dans le livre). Les fichiers audio servent pour étudier les textes de début de chapitre, le vocabulaire, les phrases exemple et certains exercices.
  • Y a-t-il des exercices ?
    Oui, à la fin de chaque chapitre afin de réviser les notions que vous aurez apprises.

 

Format : 19 cm x 25,5 cm
Nombre de pages :
336 pages
Couverture :
souple 300g
Papier :
80g lux cream
ISBN : 979-10-95397-16-8

 

Carnet d’écriture hiragana, katakana et kanji

Dans ce carnet A5 de 24 pages, avec plusieurs tailles de quadrillage, vous pourrez vous entrainer à écrire et à mémoriser les hiragana, les katakana et les kanji.
( 1 carnet = 0,50€ )

carnet d'écriture de japonais carnet d'écriture de japonais

2 avis pour Susume !

5,0
Basé sur 2 avis
5 étoiles
100
100%
4 étoiles
0%
3 étoiles
0%
2 étoiles
0%
1 étoile
0%
  1. Apolline (client confirmé)

    J’ai précommandé le manuel d’Angélique day one, et je n’ai aucun regret, c’est un vrai bijou ! J’ai testé beaucoup de manuels de japonais dans mon apprentissage en autodidacte, mais je pense qu’aucun n’égale Susume. Le livre a vraiment été pensé pour les autodidactes et je le recommande les yeux fermés à tout le monde. J’ai beau avoir terminé d’autres manuels avant celui-ci, j’ai tout de même appris énormément de choses et surtout, j’ai reçu un véritable boost de motivation pour mon apprentisage du japonais. J’espère qu’une suite verra le jour, parce que de toutes les méthodes testées, celle d’Angélique est clairement la plus efficace pour moi !

  2. SG (client confirmé)

    Je trouve ce livre vraiment excellent et je le conseille vivement aux personnes à qui il est destiné. J’espère sincèrement que des suites pour les niveaux intermédiaire et avancé pourront voir le jour.

    Manquant de temps (mais surtout de motivation, je ne vais pas mentir), je n’ai jamais été plus loin que l’apprentissage des kana et de quelques mots de vocabulaire depuis 2015. Il y a quelques mois, j’ai eu une bouffée de motivation et j’ai recommencé mon apprentissage en me concentrant sur les kanji, éléments que j’avais mis de côté jusqu’ici. Souhaitant lire le japonais, je savais que j’avais besoin de davantage de choses que du vocabulaire. Je suis donc retournée sur des chaînes YouTube que je regardais lors de mon début d’apprentissage en 2015 et là…. j’ai vu la vidéo d’Angélique annonçant Susume !. J’ai vite compris que c’était un livre qui correspondait parfaitement à ce que je recherchais et je l’ai précommandé.

    Je l’utilise de manière régulière depuis que je l’ai reçu et je suis entièrement satisfaite. Je le trouve très bien construit, que ce soit l’ordre des chapitres ou l’ordre des informations au sein de ces derniers. Dans chaque chapitre on part d’un petit texte, on étudie le vocabulaire et la conjugaison utilisés dans celui-ci, puis on approfondit les notions et les sujets abordés. Il y a des remarques/précisions pertinentes d’Angélique tout du long ! On a ensuite des exercices et leur correction, les kanji vus dans le chapitre et des phrases exemples les utilisant. Le tout est accompagné de fichiers audio que l’on trouve sur le site dédié. Chaque texte de début de chapitre est d’ailleurs lu lentement et rapidement, ce qui est très utile pour les personnes n’étant pas habituées à l’écoute du japonais.
    Les rōmaji ne sont pas utilisés (sauf dans le chapitre sur les kana, bien sûr), ce que j’apprécie beaucoup. Les furigana sont là pour nous aider lorsqu’on rencontre un nouveau kanji mais ne sont plus présents quand ce même kanji est utilisé dans les chapitres suivants. J’aime beaucoup cette idée car ça nous permet de voir si on se souvient bien de la prononciation, et le fait de devoir aller vérifier lorsque j’ai un doute me permet de bien m’en souvenir ensuite. Par ailleurs, je trouve les rabats et le dos de la couverture super bien utilisés et très pratiques.
    Détail que j’ai énormément apprécié et qui n’en est pas un pour moi : lors de la présentation d’un nouveau kanji (et des kana), on nous le montre dans différentes typographies. Je trouve ça très utile pour se familiariser davantage avec le kanji et pour ne pas se faire surprendre lorsqu’on le rencontre écrit d’une manière un peu différente (kanji pour “8” par exemple).
    Dans les dernières pages du livre, on trouve des annexes assez fournies. Je ne peux pas vraiment donner mon avis dessus car je ne les ai pour l’instant que feuilletées.

    Quelques “points négatifs”/ce que j’ai moins aimé :
    Je ne suis pas très fan de l’utilisation d’espaces dans les phrases en japonais, mais ce choix est expliqué au début du livre et je peux comprendre que ça puisse aider à l’apprentissage.
    Pour la partie sur les kana (que j’ai lue en connaissant déjà ceux-ci), c’est peut-être anodin mais j’ai trouvé que passer de la page 15 à la page 16 était un peu “brusque”, je ne m’attendais pas à la première phrase de la page 16. Je ne sais pas trop comment expliquer cela mais j’ai l’impression que rajouter un petit “A vous de jouer maintenant !” ou “Rendez-vous à la prochaine page lorsque vous aurez appris les hiragana !” renderait cela plus fluide.
    Le fait qu’il n’y ait pas de page pour séparer les exercices et leur correction m’a un peu prise au dépourvu pages 48/49.
    Le son des textes lus en version rapide n’est pas aussi clair que le son d’Angélique, j’écoute donc toujours la version lente pour être sûre de ne pas avoir loupé des subtilités. J’utilise de vieux écouteurs donc ça ne gênera peut-être que moi.

    Je n’ai pas terminé Susume ! donc je ne peux pas commenter l’intégralité des chapitres, mais je pense avoir dit le principal. Je suis vraiment contente de mon achat et c’est un plaisir d’apprendre le japonais avec cette méthode.

    Félicitations et merci à Angélique ainsi qu’à toutes les personnes qui ont rendu la sortie de ce livre possible. A bientôt pour le niveau intermédiaire, je l’espère !

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez peut-être aussi…