À la soupe !

par Delfine

Un rituel étrange dans un temple à Nikko au Japon Le rituel étrange d'un moine dans un temple à Nikko au Japon

Ambiance sonore…
http://www.issekinicho.fr/sons_japon/rituelnikko.mp3
 

Après quelques recherches, il semblerait que ce moine ne préparait pas vraiment un bon p’tit plat pour ses potes, mais plutôt qu’il réalisait un « rituel du feu » ou « rituel Goma » du Bouddhisme Shingon. On en apprend tous les jours…

Réagir

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
8-O 
°O° 
8-D 
O_O 
:blurp: 
;) 
-_- 
:(( 
s-D 
:-p 
8) 
-_^ 
:savant: 
:savant2: 
:love: 
:) 
:-) 
:( 
:victory: 
 

7 Commentaires

francoisinjapan 21 octobre 2011 - 0h10

Intéressant, et le son est en stéréo ?

Répondre
krax 21 octobre 2011 - 8h51

En voyant le dessin j’ai cru que Guillaume Long était devenu moine bouddhiste s-D ça expliquait pourquoi il ne remplissait plus son blog :-p
Ceci dit le début est assez étrange point de vue sonorité on pourrait êter dans une cuisine :)

Répondre
akaieric 21 octobre 2011 - 10h34

C’est toujours étrange ce genre de rituel…

Répondre
Béné 21 octobre 2011 - 17h22

Mince on ne comprend vraiment rien à ce qu’il psalmodie. °O°

Répondre
Seth 22 octobre 2011 - 11h21

Sorcellerie! -_^

Répondre
TigrouMeow 23 octobre 2011 - 6h19

Énorme l’ambiance! :)

Répondre
Tom 24 octobre 2011 - 22h40

C’est toujours sympa d’ajouter une petite ambiance sonore à la lecture d’un poste :)

Personnellement, ça m’a beaucoup fait penser au morceau « Illusion » de la bande originale d’Akira.
Pour ceux qui ont le courage de l’écouter en entier (car c’est assez spécial), ça se passe ici : http://youtu.be/tKqu_rqdFIE (les choeurs commencent vers 5min35).

Merci de continuer à partager vos expériences, dessins, même après votre retour !

Répondre

Ça peut aussi vous intéresser

popup_site_editions

Du soleil levant
dans ta boite mail !

Pour ne rien rater de nos actualités, nouveaux livres, dédicaces…
abonnez-vous ci-dessous.