12 commentaires sur “Back in France

  • 7 octobre 2011 at 8h44

    bon retour! vous êtes les bienvenus dans les alpages si vous voulez un peu d’air frais (ou cet hiver en raquettes!) :)

    Répondre
  • 7 octobre 2011 at 9h04

    Pour moi, le plus marquant, c’est les rues plongées dans le noir à partir de 21h! Il y a des lumières, mais… c’est beaucoup moins animé!

    Répondre
  • 7 octobre 2011 at 9h52

    Génial! :love:
    Bon retour!

    Répondre
  • 7 octobre 2011 at 10h37

    Tout pareil ! J’ajoute ci-dessous

    CE QUI M’AVAIT MANQUÉ :
    – les perpectives parisisiennes, être sur le pont de l’hôtel de ville et regarder en aval et amont la seine refléter les couchers de soleil…

    – hummm un brie, un chèvre, du Maroille, de la Moza, du parmesaaaaan, et du PAIN !

    Mais pour TOUT le reste c’est Tokyo qui me manquait :
    librairies ouvertes toute la nuit, lumières douces air sain (enfin bon… à l’époque où l’on avait pas encore de compteur Geiger en poche), rues propres, calmes, vélos non attachés, tours immenses gorgées de vie à l’inverse de ce qui se fait de plus froid ici, folie graphique des packaging où tout te semble bon, mini-boutiques colorées, Seven 7 et autres markets bazars ouvert 24/24, petits plats, poissons frais (moi qui n’aime rien manger de ce qui vient de la mer pourtant), 8h de marché aux poissons, orgie de sashimis, orgasme de yakitoris, fondues, soupes et omelettes locales, métro playmobil, Shibuya, Shinjiku, Azabujuban, puis ailleurs les plages ni sauvages ni domptées, les forêts de brocolis, les temples nichés, les autos minpousse, les musées modernes tant vaste que ludiques, les nuits qu’elles soient calmes ou rythmées par nos pas de danse en boites incroyables, les concerts, les sumo, les fêtes, les ouvrages d’architecture improbables, les parapluies transparents, l’accueil, l’accueil, et l’accueil, les rires des japonais quant aux tentatives loufoques de communication souvent à coup de croquis sur des carnets, les bains publiques, les étalages… et le sourire aux lèvres constamment accroché à mes babines.

    Répondre
  • 7 octobre 2011 at 12h44

    Pour ma part, ce qui me manque du Japon, c’est le sentiment de sécurité ou que l’on se trouve : même dans une ruelle à 3h du mat’. J’ajouterai aussi le sens du service et la gentillesse en général… :)

    Répondre
    • 7 octobre 2011 at 14h55

      Oui le sens du service, ça mériterait une note.

      Répondre
  • 7 octobre 2011 at 15h26

    waa, avec du beurre dis donc :)

    Répondre
  • 7 octobre 2011 at 15h33

    Et maintenant que tu es rentrée qu’est ce qui te manque du Japon ^^?

    Répondre
  • 9 octobre 2011 at 11h50

    Je seconde la question de Pumpkin. Pour la pain je comprend tout à fait. Mais le pain de mie par contre est meilleur là bas (j’aime pas celui de France).

    Répondre
  • 10 octobre 2011 at 7h59

    On peut vous envoyer des onigiri par DHL si besoin hein :victory:

    Répondre
  • 10 octobre 2011 at 15h05

    Pumpkin & Béné > Ok, bientôt une ptite note sur ce qui me manque du Japon ! ;)

    Répondre
  • 12 octobre 2011 at 17h53

    Ah Paris… Quelle insolence…
    Bonne impatriation !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8-O 
°O° 
8-D 
O_O 
:blurp: 
;) 
-_- 
:(( 
s-D 
:-p 
8) 
-_^ 
:savant: 
:savant2: 
:love: 
:) 
:-) 
:( 
:victory: