Onibi Carnets du Japon invisible

Noté 5.00 sur 5 basé sur 2 notations client
(2 avis client)

18.90 

Par Cécile Brun & Olivier Pichard ( Atelier Sento )

Cachés au bord d'un sentier de campagne ou à l'ombre d'un temple, les esprits japonais, renards, tanuki et autres yokai guettent le voyageur égaré dans l'espoir de lui jouer des tours. Cécile et Olivier, fraîchement installés en bordure de la mer du Japon à Niigata, achètent un vieil appareil un peu spécial censé imprimer ces esprits sur la pellicule. Dans leur quête pour les prendre en photo, ils dressent le portrait d'un Japon en équilibre entre deux mondes.

Malgré la modernisation du pays, les Japonais prennent encore souvent les histoires de fantômes très au sérieux. Les histoires de yokai et autres esprits restent très présentes et ancrées dans le folklore populaire.

★ Trophée d'argent au Prix international du manga

★  Sélection Prix “Première Bulle” 2017 au Festival Angers BD
★  Sélection Prix “Bull'Gomme” 2018 par la Bibliothèque départementale de la Mayenne

Disponible aussi en version japonaise !

Editions Shodensha  祥伝社
Titre japonais : 鬼火 フランス人ふたり組の日本妖怪紀行
onibi atelier sento japonais shodensha
• Amazon : goo.gl/dECNFw
• Honto : goo.gl/JXgmyL

• Bookfan : goo.gl/SfgFsB

• 7net : goo.gl/PDCAcY

_

En stock

Catégorie :

128 pages

Format : 19 x 25 cm

Couverture : cartonnée, pelliculage mat + vernis UVF

Papier : Amber graphic 150g

Dos rond, Reliure cousue

ISBN : 979-1-0953970-2-1

Une interview des Auteurs

 

 

 

2 avis pour Onibi Carnets du Japon invisible

  1. Note 5 sur 5

    Emily Wolf

    J’ai adoré lire cette odyssée fantastique menée au travers du patrimoine nippon et toute son étrangeté !
    Paradoxalement, ce récit sur le surnaturel permet d’offrir une vision très réaliste du Japon. On découvre ce pays sous un jour nouveau, éloigné des préjugés voulant que le high-tech et l’urbain soit ce qui caractérise le plus le pays. Ici, nous découvrons un Japon champêtre, rural, lent, peuplé de personnes âgées accueillantes et loquaces qui accordent une grande importance aux légendes et à l’invisible, notamment parce qu’elles font en quelque sorte partie de ce monde oublié et invisible, éloignées de l’effervescence de la ville et de leurs enfants devenus des « adultes actifs ». Leurs attitudes semblent d’ailleurs souvent se mêler d’étrangeté et de surnaturel tant ils génèrent et s’immergent dans cet “autre monde” que Cécile et Olivier cherchent à découvrir. Par conséquent on peut se dire que nos héros sont justement parvenus à rencontrer des esprits invisibles, parce ce qu’ils sont entré en contact avec ces habitants âgés…
    L’environnement nimbé de mystères se trouve très bien révélé dans le dessin, de par sa colorisation et l’exploitation de paysages verdoyants et folkloriques détaillés qui rendent très bien l’idée que l’on peut se faire du ‘’Japon authentique’’, où le temps semble s’être arrêté.

    Finalement, à défaut de savoir si les créatures surnaturelles existent bel et bien dans notre réalité, l’on sait au moins qu’elles existent avec certitude dans l’esprits des hommes.

  2. Note 5 sur 5

    Ludovic Lutz

    Que vous soyez amoureux du Japon ou pas, Onibi saura vous transporter et vous faire découvrir le Japon dit “profond”, loin des décors Tokyoite vus et revus. Les superbes dessins, à l’aquarelle, apporte un peu plus de tendresse encore à cet ouvrage et renforce l’ambiance mystérieuse des aventures d’Olivier et Cécile, les deux personnages principaux.

    Je recommande fortement 🙂

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *