Réflexion photo – Un zoom ça sert à quoi ?

Un zoom ça sert à zoomer, la bonne blague !

Et bien pas seulement, il y a une autre utilité beaucoup plus intéressante.

apprendre à utiliser son zoom

Les puristes vous diront que le zoom c’est pas bien, que rien ne vaut les focales fixes (comprendre, les objectifs avec lesquels on ne peut pas zoomer). Et que si vous avez besoin de zoomer ou dézoomer, vous n’avez qu’à utiliser vos pieds pour avancer ou reculer. Il y a du vrai, mais malheureusement c’est oublier le vrai pouvoir du zoom : la possibilité de travailler ses plans. Et à mon avis son vrai pouvoir est là.

Focale fixe, zoom, télé-objectif :
Une petite précision avant d’aller plus loin :

– un objectif focale fixe est un objectif avec lequel on ne peut pas zoomer.
– un zoom permet de se rapprocher de son sujet en augmentant ou en diminuant la focale.
– le télé-objectif est un objectif qui permet de voir plus loin, mais attention un télé-objectif peut-être en focale fixe ou en zoom. On mélange souvent dans le langage parlé zoom et télé-objectif. Un zoom n’est pas forcement un télé-objectif, exemple un 12-24mm est un zoom grand angle.
Parenthése fermée passons à ce qui nous intéresse.

apprendre à utiliser son zoom

Travailler l’échelle des plans :

Zoomer permet de ne pas se déplacer et d’aller chercher un sujet trop loin, c’est l’utilité à laquelle tout le monde pense en premier en s’équipant d’un zoom.  L’autre utilité du zoom est de faire varier l’échelle des éléments qui ne sont pas sur le même plan et ainsi de contrôler sur la composition.

Voici un exemple, parce que je pense que j’ai perdu la moitié des lecteurs avec mes explications.
s-D

Les 3 photos qui suivent on été prises avec un zoom 24-105mm à 3 focales (position du zoom) différentes, avec le même appareil. Entre chaque photo, plus je zoome plus je recule pour garder toujours le même cadrage. Plus le chiffre en mm est important plus le zoom est important. J’ai donc à chaque fois les mêmes éléments dans la photo mais l’échelle des plans varie ( le temple en arrière plan et le cercle avec les bambous en premier plan ).

Prise de vue à 24mm :
apprendre à utiliser son zoom

Je suis proche du sujet.

temple, japon, zoom, focale

On peut observer des lignes de perspective fortes, le temple semble éloigné de la porte en bambou au premier plan.

Prise de vue à 50mm :
apprendre à utiliser son zoom

Je me mets à moyenne distance et je zoome un peu.

temple, japon, zoom, focale

La perspective est moins forte, c’est plus naturel. La distance entre le temple et la porte en bambou semble moins grande.

Prise de vue à 70mm :
apprendre à utiliser son zoom

Je m’éloigne fortement du sujet et je zoome de façon plus importante.

temple, japon, zoom, focale

Il n’y a plus de “perspective” le temple apparait assez “plat”. La distance entre le temple et la porte en bambou est très réduite.

apprendre à utiliser son zoom
Les 3 images côte à côte pour bien voir la différence d’échelle des éléments.

Je pense que ce que j’expliquais au début, sur “travailler ces plans” est plus clair maintenant.
Plus on va utiliser des focales importantes plus les plans vont être écrasés. C’est à mon avis une notion à connaitre, même plus importante que la profondeur de champs. Car cela a un impact très fort dans la composition de l’image.

Voici un exemple où j’ai exploité cette propriété :
Shibuya, je cherche à avoir un effet d’écrasement des panneaux d’affichages, avoir une sensation de surcharge. Je me mets donc assez loin et j’utilise mon télé-objectif à 200mm.

shibuya, crossing
Effet d’écrasement des plans assuré  !

Zoom et richesse de l’arrière plan :
Zoomer  a un impact direct sur votre arrière plan.

Un exemple  :
apprendre à utiliser son zoom

Dans l’image de gauche je suis à 24mm, l’arrière plan est large, un bout de ciel, un poteau tout moche à gauche.  La solution pour avoir un arrière plan plus “joli” consiste à reculer et zoomer. Dans l’image de droite je suis à 70mm, le poteau a disparu, la statue est dans des proportions plus justes et on voit apparaitre des éléments en arrière plan plus sympa ( la banderole bleu et rouge, le fond est plus uniforme … )
Pour cet exemple je prends une statue mais en portrait ça marche pareil.

Conclusion :
Comme vous l’aurez compris pas la peine d’avoir du matériel compliqué ou cher, un zoom il y en a sur tous les appareils. Les gens font souvent une fixation sur la profondeur de champs mais ça n’est qu’un paramètre parmi pleins d’autres pour réussir ses photos. D’ailleurs la longueur de la focale influe sur la profondeur de champs mais c’est une autre histoire.
En comprenant la notion de zoom et de son impact sur les plans, vous aurez un outil supplémentaire à votre disposition pour vous amuser, éliminer des éléments gênants en arrière plan et “améliorer” vos photos.

Bonus :
En cinema cet effet est aussi utilisé. En reculant la caméra tout en zoomant, le sujet reste de la même taille mais le décor s’écrase. On appelle ça l’effet vertigo, du nom du film d’Hitchcock, ou “zoom dolly” on le retrouve dans quelques films, en voici quelques exemples.

 

41 commentaires sur “Réflexion photo – Un zoom ça sert à quoi ?

  • 21 mars 2013 at 9h26

    Interessant !

    Répondre
  • 21 mars 2013 at 9h33

    Super tuto. Un grand merci ! :savant2:

    Répondre
  • 21 mars 2013 at 9h54

    Chouette, un article sur la photo ! Ca faisait bien longtemps n_n
    Merci pour cette aide qui améliorera ma façon de photographier.

    Répondre
  • 21 mars 2013 at 9h57

    :love:
    Genial ! Merci pour cette approche du zoom ! Pourtant habituée des shooting en exterieur, je n’avais jamais abordé le sujet comme ça ! Très bon conseil donc !

    Répondre
  • 21 mars 2013 at 10h12

    Génial ce cours de photo. :victory:

    Voici un point que j’ignorais complètement -_- qui est parfaitement expliqué et parfaitement illustré.

    Je me suis bien reconnu dans le fait que les gens se fixent avant tout sur la profondeur de champs. s-D

    Je réfléchis depuis quelques mois à une focale fixe (un Sigma 30mm f1,4) mais tu viens de rebattre les cartes.

    T’as un vrai talent pédagogique.

    Un très grand merci!

    Répondre
    • 21 mars 2013 at 10h20

      Rivotril > Faire son choix en objectif c’est pas évident. Le 30mm 1.4 est un super objectif. J’avais un 28mm 1.8 et c’était l’objectif qui restait sur mon appareil dés qu’il faisait nuit.
      Chaque objectif a ses avantages et ses inconvénients. Un zoom sera moins bon en basse lumière, sauf si tu peux investir dans un 24-70 2.8 (c’est pas le même budget c’est sûr )

      Répondre
  • 21 mars 2013 at 10h19

    Un mot : merci !

    Répondre
  • 21 mars 2013 at 10h28

    Ah intéressant pour le zoom dolly. En étude de cinéma on avait l’habitude d’appeler ça un “trans-trav”

    Bon article qui se doit partir à la conquête du monde pour montrer le pouvoir d’un zoom

    Répondre
  • 21 mars 2013 at 10h40

    tu pourrais pas en faire plus souvent des notes comme ça… parce que franchement c’est génial et super intéressant !
    Merci à toi

    Répondre
  • 21 mars 2013 at 10h43

    Ou alors il faut plusieurs objectifs à focale fixe et switcher entre eux régulièrement. Et avoir un sac de 12 kg sur le dos :-p

    Répondre
  • 21 mars 2013 at 12h02

    Trés joli, et le parallèle des trois images est très parlant. La mise au point sur le vocabulaire zoom-télé est très nécessaire et bienvenue.
    Cependant, au risque de paraître un rien pinailleur :savant:, je dois dire que ton propre usage n’est pas très rigoureux et pourrait même prêter à confusion.
    Quand tu dis “D’ailleurs le zoom influe sur la profondeur de champs mais c’est une autre histoire”, il faut comprendre “D’ailleurs la longueur de la focale influe sur la profondeur de champs mais c’est une autre histoire.” Toute la note, en fait, montre l’intérêt de changer de longueur de focale pour un même cadrage. Le faire avec un zoom n’est qu’une solution de facilité pour ne pas changer constamment d’objectif ou de boîtier (ce qui est pénible, nous sommes bien d’accord).
    Merci beaucoup de nous régaler de ces belles photos !

    Répondre
    • 21 mars 2013 at 12h12

      Olaf > Oui j’aurais pu faire un sujet en ne parlant pas d’objectif zoom et juste de l’effet de la longueur focale sur les plans d’une photo. Je trouvais que c’était plus parlant de prendre le zoom comme exemple. La dernière phrase est à corriger tu as raison. Ce genre d’article est long à faire car il faut synthétiser et montrer des exemples pertinents, ce n’est jamais exempt d’erreur.

      J’ai corrigé ton smiley :)

      Répondre
  • 21 mars 2013 at 12h04

    Ah, le donneur de leçon n’est même pas capable de mettre un gif correct dans son commentaire. Quelle loose !

    Répondre
  • 21 mars 2013 at 12h06

    Bravo pour l’article… Top pour les débutants :)

    Répondre
  • 21 mars 2013 at 13h45

    Merci pour tout !

    Répondre
  • 21 mars 2013 at 14h07

    Excellent article qui me fais découvrir la photo sous un autre … angle ;)
    J’aime beaucoup votre site quoi qu’il en soit.

    J’ai fais une recherche sur les termes “zoom” et “téléobjectifs” car l’étymologie de ce dernier me paraissait contradictoire (télé serait venu de télescopique) et j’ai trouvé ça :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Objectif_de_longue_focale
    Toujours bien de faire des recherche :savant:

    Répondre
  • 21 mars 2013 at 19h31

    Woaaw °O° , merci boku pour ce magnifique tuto :)

    Répondre
  • 21 mars 2013 at 23h41

    Ah oui, vraiment, grand merci, moi aussi j’ai appris des trucs que je n’aurais jamais soupçonnés ! Plus qu’à aller jouer avec mon appareil.
    :love: une raison de plus pour aimer ce blog, dont j’apprécie autant les chouettes photos que les dessins rigolos ;)

    Répondre
  • 22 mars 2013 at 7h27

    Merci pour ces explications claires et bien illustrées.

    Répondre
  • 22 mars 2013 at 7h47

    J’y connais rien du tout en photo mais je trouve ces explications suuuper intéressantes et vraiment claires. Et rien de tel qu’une explication en image. Moi je dis chapeau et merci, ça me donne même envie!

    vous êtes super!

    Répondre
  • 22 mars 2013 at 10h20

    Belle découverte ! merci pour ton partage ! O_O

    Répondre
  • 22 mars 2013 at 10h45

    Bonjour, comme l’a si bien dit dans un commentaire précédent Sébastien Guérin, tu nous a fait “découvrir la photo sous un autre … angle” et comme j’aimerais en rajouter plus, je vais dire que tu nous à fais découvrir la photo sous 2 voir 3 autres angles (surtout celles de la statue). -_^
    Je connais pas grand chose à la photo et à vrai dire ça ne m’intéressait pas plus que ça avant de tomber sur ce blog (ainsi que quelques autres), j’ai bien compris ce que tu voulais nous dire dans cet article mais il y a des choses qui me chiffonnent. Donc au risque de sortir une bêtise voir 2, je voulais savoir si tu ne perdais pas en profondeur du fait aussi que tu t’éloignes sans changer l’angle de vue qui diminue avec la distance. De plus avec nos yeux, plus on s’éloigne, plus on a du mal à apprécier les distances, est-ce que c’est le même principe avec un appareil photo (on zoome sur un truc déjà écrasé)?
    Merci pour toutes vos jolies photos qui donnent vraiment envie d’investir dans l’achat d’un très bon appareil (enfin quelque chose d’autre qu’un appareil numérique qui fini au placard ;) ).

    Répondre
  • 22 mars 2013 at 11h49

    Carole > Plus la focale est grande plus la distance entre les éléments diminue. Donc on peut tricher sur la distance avec les objets. C’est très pratique si tu dois prendre en photo quelqu’un devant un monument en arrière plan. Si le monument est assez loin il va apparaitre petit. En reculant et en zoomant tu vas pouvoir augmenter la taille du monument tout en conservant la taille de la personne que tu photographies.

    On a aussi un effet d’aplatissement des objets. Le choix de focal est donc important quand tu veux faire du portrait pour avoir un visage avec des bonnes proportions c’est pour ça qu’en général on dit que le 50mm et le 85mm sont des objectifs idéaux pour le portrait.
    Voilà j’espère que j’ai répondu à ta question.

    Répondre
  • 22 mars 2013 at 15h10

    Merci pour le tuto ;) Il va quand même falloir que je pense à investir dans un bon objectif, car celui qu’on trouve “de base” ne permet pas de grandes folies…

    Répondre
  • 22 mars 2013 at 15h41

    Bonne illustration. Signalons que le télé sert également au portrait même si bcp ne jurent que par le 50mm. Nous faisons tous nos portraits au 70-200, ce qui permet d’avoir un effet plus flatteur et un bokeh d’enfer. De plus, pour saisir sur le vif en reportage de rue, c’est niquel, on s’en est donné à cœur-joie au Japon.

    Répondre
  • 22 mars 2013 at 19h43

    C’est assez cocasse comme situation.

    Je suis un “photographe” amateur depuis maintenant deux ans (et c’est votre blog qui m’a donné envie de faire de la photo).
    J’ai un donc acheté un dslr aps-c (pour ne citer aucune marque).
    Au départ j’avais un 18-55 f/3,5-5,6 que j’ai décider de changer il y a moins d’un mois pour un 17-55 f/2,8 d’occasion à bon prix (sans quoi je n’aurais pas changer de caillou).
    Je ne fais pas beaucoup de photos par manque de temps et (souvent) d’inspiration. Mais les endroits où je shoot beaucoup sont les conventions japonaises (belges). Des endroits donc où il fait très sombres d’où l’envie d’une ouverture f/2,8.
    Toujours est-il que pour en venir au fait, avec mon ancien 18-55 j’avais plutôt (la mauvaise) habitude de dézoomer pour avoir plus de luminosité et qu’il y a deux semaines, en conventions, n’étant plus bridé par ce problème d’ouverture (je rappelle f/2,8 constant) je me servais du zoom en fonction de l’espace que j’avais dans la foule pour effectuer mon cadrage; sauf qu’en traitant mes photos je me suis rendu compte que je m’étais mal servi du zoom pour prendre mes clichés, polluer comme dans votre photo de la statue par des objets indésirables (sur mes photos prisent à 35mm en aps-c). En un week-end et grâce à mon nouvel objectif j’ai donc appris quelque chose de nouveau et découvert une nouvelle approche de la photographie.

    Tout ça pour dire que j’ai commencé la photo grâce à vous et que j’ai découvert quelque chose que vous venez de poster et qui confirme ma théorie O_O (c’est ça qui est cocasse).

    Je m’excuse pour la galette que je viens de pondre et vous remercie une fois de plus aAlex pour vos sublimes photos, articles, inspirations et conseils! Arigatô :love:

    Répondre
  • 22 mars 2013 at 20h31

    C’est génial, merci :) Je vais de ce pas voir si il y a d’autres articles du genre ! En tout cas, c’est super comme cours, on comprend tout très facilement !

    Répondre
  • 24 mars 2013 at 7h20

    Article tres sympa et bien explique, mais a cote de la plaque :-p

    Un zoom ca sert surtout a croire que f2.8 c’est lumineux, a pas apprendre a gerer la profondeur de champ, a oublier de penser la perspective car’on peut zoomer’, et en general a griller le maigre budget qui reste apres l’achat du boitier tout en evitant d’aller vers les meilleures optiques pour se contenter des moyennes …

    Avocat du diable ? Un peu, mais en fait vu les photos que je vois passer ici je me dit qu’il faudait vite abandonner le zoom pour decouvrir de bonnes focales fixes, c’est bien dommage sinon !

    En plus, c’est pas plus cher, le 24-105 IS f4 coute 100kJPY ce qui est le prix d’un sigma 30 1.4 avec un aigma 50 1.4 et un canon 85 1.8 … alors que la qualite sera completement differente avec ces fixes !

    Alors faites moi plaisir offrez vous un ou deux fixes de qualite :victory:

    Alain

    Répondre
    • 24 mars 2013 at 10h17

      Salut Alain je pense qu’il est important de préciser beaucoup de choses car on est un peu dans le mythe avec ce que tu dis.

      L’article est là pour présenter l’effet de la focale sur la perspective et sur les plans d’une photo et de mieux maitriser cette propriété afin de s’en sortir lorsqu’on veut cadrer intelligemment. Tu dis que le zoom ne permet pas d’apprendre à gérer la profondeur de champs mais certaines personnes utilisent des appareils qui n’ont pas de capteur assez grand et d’objectif assez lumineux pour avoir de bokeh.
      Je préfère parler à ces gens en leur expliquant qu’ils peuvent quand même faire de choses plutôt de les frustrer en leur disant ” vous pouvez rien faire vous avez pas de full-frame avec un 50mm 1.2, la photo c’est pas pour vous”

      Bon tu pars direct sur un autre sujet : zoom contre focal fixe, tu dis des choses vraies mais aussi de grosses bêtises.
      Comparons ce qui est comparable :
      Déjà un 24-105mm f4 coute d’occasion 70000 yens et il est stabilisé.

      Oui un 30mm 1.4 ouvre plus qu’un 24-105f4 par contre si on les compare tout les 2 à la même ouverture (f4) le 30mm est moins bon, je l’ai testé, j’ai pu voir les tests d’autres personnes, c’est le même cas avec le sigma 50mm 1.4 et le canon 85mm 1.8 que j’ai eu aussi en main.
      Donc je bondis de ma chaise quand j’entends que ça sera complètement différent avec des fixes.
      Tu pars directement sur l’ouverture alors que l’on parlait de focale.

      Lumière oui, belle profondeur de champs ok, les fixes sont bons pour ça. Mais un fixe commence à être bon en piqué à 2,0 voir 2,8.

      Je suis plus partisan d’expliquer comment tirer le maximum d’un zoom plutôt que de dire “le zoom c’est nul, achetez des focales fixes”. Oui désolé j’ai pas le même discours des abrutis qui trainent sur les forums photo et qui se branlent parce qu’ils ont acheté un 85mm 1.8 pour faire 3 portraits dans l’année. Mieux vaut un bon couteau suisse qui sert tout le temps qu’un katana qui tranche une feuille de papier par an.
      Après je ne dis pas que certaines personnes vont uniquement utiliser un 50mm ou un 28mm et que ça leur conviendra. Mais c’est très con de conseiller directe une focale fixe à une personne qui débute et qui ne connait rien encore de sa pratique.

      Des focales fixes, ne t’inquiète pas j’en ai et je les utilise quand les conditions de lumière sont mauvaises et de nuit. Mais la bouillie infâme ( pardon : le bokeh ) j’essaie de me soigner, mettre des gens dans une purée de flou ça va 5 minutes, ça flatte on se dit “wouah, j’ai fait un bon achat”. Je te conseille de faire de l’hyperfocal de temps en temps ;)

      On a dévié, c’était pas le sujet de départ.

      Répondre
  • 24 mars 2013 at 18h48

    mettre des gens dans une purée de flou ça va 5 minutes

    :love:

    Répondre
  • 25 mars 2013 at 3h06

    Oula, je ne suis pas aussi tranche, pas de violence c’est les vacances ;)

    Cela dit je pense vraiment que le zoom est un piege pour ceux qui commencent la photo, c’est pour ca que je me suis fait l’avocat du diable. Evidement mieux vaut utiliser a fond son zoom que de partir sur des fixes sans comprendre ce qu’on fait, le but c’est bien sur de reflechir a sa photo avant de la prendre (c’est bien ce que raconte l’article, le zoom n’est que l’outil).

    D’une maniere generale amha il est tres dommage que 90% du budget photo du premier achat parte dans l’appareil, il reste tres peu ou rien pour des objectifs autre que ceux ‘de kit’. En general je reponds qu’il faut ne consacrer qu’un tiers du budget a l’appareil, ca fait reflechir (c’est jamais completement suivi mais c’est pas grave).

    Cote prix, pour 70k JPY en occasion on trouve le 30 1.4 (13k), le sigma 50 1.4 (29k), et le canon 85 1.8 (29k); comme pour le neuf le budget total est similaire n’est ce pas ? Cela dit 30+50+85 c’est un peu beaucoup a trimballer a mon avis.

    Cote qualite des zoom vs fixes, en general il faut simplement plus fermer les zoom pour qu’ils donnent le meilleur d’eux meme. D’apres photozone.de, le 30mm est meilleur a f4 que le 24-105 a 24mm sur tous les points (distortions vignetage chroma) et gagne en resolution au centre ce qu’il perd sur les bords. Difficile de dire que le zoom ecrase le fixe donc, il faut de tres tres bons zooms comme le 24-70 2.8 II ou le 70-200 2.8 IS II pour aller tater du quote des bons fixes mais ca fait tout de suite tres tres cher.

    En general je conseille de commencer avec un 50mm 1.8, ca coute presque rien a ajouter au premier achat et ca permet d’essayer des trucs, notamenet de faire resortir son sujet en floutant le rest – on peut ne pas aimer ca mais d’experience une grande partie de ceux qui achetent un premier reflexe c’est justement ce qu’ils cherchent. Le sigma 50mm 1.4 est egalement vraiment pas cher pour ce qu’il apporte (40k neuf). Meme avec un capteur relativement petit genre m4/3 il est tout a fait possible d’avoir une PDC interessante avec ce genre d’ouverture, c’est bien sur plus dur avec un truc du genre f3.5-5.6. Nul besoin de prendre un full frame et un f1.2 pour faire quelque chose.
    Pour ceux qui veulent un zoom sur APS-C, le tamron 17-50 2.8 est vraiment pas cher (30k JPY en neuf) et fait bien son travail je trouve, meme si il est un peu gros et pas super solide (mais leger).

    L’hyperfocale je m’en sers, et je m’en sers quand ca sert le sujet, tout simplement. Le plus souvent il est mieux en etant detache du fond, tout comme il est mieux a la bonne focale. Mais chacun ses gouts et je comprends tout a fait qu’on aime pas le flou – dans ce cas la evidement les fixes n’apportent rien.

    Quand aux “abrutis qui trainent sur les forums photo et qui se branlent parce qu’ils ont acheté un 85mm 1.8 pour faire 3 portraits dans l’année”; si les gens sont content de leurs achats, grand bien leur fasse, avec leur temps je leur souhaite de l’utiliser un peu plus de trois fois l’an, au moins ils essayent quelque chose et je trouve cela mieux que de rester avec le zoom du kit et de laisser le tout dans l’armoire car ca fait pas les photos qu’ils esperaient. Au pire ils pourront revendre ce genre de materiel sans grande perte, et ca fera un autre heureux, je ne vois pas le probleme.

    Alain

    Répondre
    • 25 mars 2013 at 12h15

      Alain > Pas de violence… “vu les photos que je vois passer ici je me dis qu’il faudait vite abandonner le zoom pour decouvrir de bonnes focales fixes” Dés le début de ton commentaire tu mets une bonne ambiance. Aucun problème, je m’amuse pas à faire des remarques sur le travail des autres c’est pas le sujet. Donc merci de pas balancer des bêtises avec ce genre de phrases.

      Le 24-105 est équivalent en piqué aux 3 objectifs que tu sites.
      tu peux jeter un œil ici :
      http://www.the-digital-picture.com/Reviews/ISO-12233-Sample-Crops.aspx?Lens=355&Camera=453&Sample=0&FLI=3&API=0&LensComp=473&CameraComp=453&SampleComp=0&FLIComp=0&APIComp=5

      J’espère que tu vais du tirage et de l’impression offset car du comparatif sur écran ça ne sert à pas grand chose, ça donne juste une idée globale.

      Tu démontes les objectifs 2.8 et après tu les donnes en exemple…
      24-70 vs 24-105 je te conseille de regarder à nouveau les comparatifs, c’est pas aussi tranché niveau qualité.

      Si une personne me dit : je vais investir dans des objectifs je vais me prendre un 30 un 50 et un 85.
      Selon sa pratique ça peut-être un bon choix comme une catastrophe et une déception.
      Après un comparatif ça se fait jusqu’au bout, en terme de vitesse de focus, en terme de qualité de construction et en terme de tropicalisation. Ne comparons pas le 24-105 avec un 50mm 1.4 ou un 85mm 1.8 ça ferait très mal.

      Sur un aps-c ne surtout pas commencer avec un 50mm c’est trop long, et ça va limiter les possibilités. Surtout si tu te destines à de la photo de voyage ou de rue. Un 35mm sera plus polyvalent.
      Sur un full-frame le 50mm 1.8 est une merde, désolé. Le 50mm 1.4 est bon mais à partir de 2.0 (c’est pas comme si je les utilisais )
      Plutôt dommage, le zoom 24-70 2.8 devient logique. Surtout avec les capteurs actuels

      Un choix d’objectif ne se fait pas sur la seule affirmation : un fixe est de meilleure qualité qu’un zoom.

      Oui un fixe sera toujours meilleur en piqué qu’un 18-200mm tamron, oui il sera plus lumineux, oui il sera adapté en basse lumière, non il ne fera pas de meilleures photos, car une bonne photo ça n’est pas du piqué ça n’est pas un bokeh, une photo c’est un sujet et un cadrage. C’est aussi être à l’aise avec son matériel. Et mettre des focales fixes dans les mains de certaines personnes c’est les brider ( sur le seul argument un fixe c’est mieux ).

      Les gens achètent en général un appareil en kit avec un zoom, donc le mieux c’est de leur expliquer comment tirer le max du zoom.
      La solution que je défends et d’exploiter le max de son zoom, le connaitre et connaitre ses avantages ( ce que j’ai présenté dans l’article, et je suis content de voir que ça ouvre des perspectives à certains ) au moment où tu sens une limitation dans ta créativité tu remets les choses à plat et tu vas si besoin vers du fixe.

      Mais tu vas pas vers du fixe parce qu’un mec sur le net t’a dit que c’était mieux.

      Répondre
  • 25 mars 2013 at 14h54

    « vu les photos que je vois passer ici je me dis qu’il faudait vite abandonner le zoom pour decouvrir de bonnes focales fixes »

    Desole si j’ai mal tourne mon compliment, tes images sont tres bonnes et je me suis dit que si tu n’avais pas de fixes ce serait dommage de pas essayer – mais visiblement tu connais bien :)

    Evidement je n’ai jamais defendu les fixes pour les fixes, je ne fais partie d’aucune secte. D’ailleurs dans pleins de cas c’est simplement suicidaire de pas avoir la flexibilite du zoom, genre paparazzi, tout depends de son sujet en premier lieu, et de sa pratique photo ensuite.

    Dans l’ordre de tes remarques :

    Oui le pique du 24-105 est de l’ordre du 30 1.4, a f4 le 30 est mieux au centre et moins bons dans les bords, mais ca se joue a peu de choses. De toutes facons a f4 y’a pas beaucoup d’optiques qui sont mauvaises. Par contre les fixes permettent de faire plein de choses que le zoom permet pas, il n’a que la flexibilite pour lui (ce qui, une fois de plus, fait parfois the photo).

    Le 24-70 2.8 IS II (pas le mkI) est semble t-il tres tres bon, bien au dessus du reste, mais c’est un objo qui n’est pas adapte a ma praqique donc je n’ai pas creuse.

    Sur les zooms 2.8, perso je les aime pas vraiment (hors 70-200 2.8), mais si on en veut en je conseille habituellement le 17-50 tamron, ca remplace tres avantageusement le zoom de base 3.5-5.6 pour un cout minime, car en general ceux qui debutent se fixent sur un apn et n’ont plus vraiment le budget pour les objos et restent focalises sur l’appareil choisi au debut.

    Sur le 50 1.8 je me suis la aussi mal exprime : je conseille de le prendre en plus du reste, pas a la place de. Commencer avec juste un 50mm c’est un peu hard core quand meme, c’est rarement adapte.
    Il ne coute presque rien et permet d’essayer des trucs. Il fait tout de meme de bonnes images, il suffit de le fermer un peu. Au bout de six mois j’ai des retours interessants, ca permet de decouvrir que le rendu n’est pas du tout le meme qu’avec le zoom a 5.6, ca ouvre des perpectives, generalement on peut ensuite passer a l’etape suivante ie acheter une optique de plus (quelqu’elle soit, selon les envies).

    Evidement je suis d’accord qu’il faut connaitre son materiel et savoir l’exploiter. Mais je trouve que les zooms (de kit) principlaement limitent teriblement l’usage des reflex, c’est pour ca que je recommande d’essayer des fixes aussi.
    Et c’est bien en voyant des images sur internet et en lisant des commentaires eclaires qu’on se fait un avis, sinon on metrais jamais autant de sous la dedans. C’est pas evident du tout de constater par sois meme que la limite viens des optiques, qu’il faudrait un objo macro, ou un truc a portrait plus ouvert, ou un 300 f4 (enfin la tendance a vouloir un gros zoom est quand meme assez presente, vive les 70-300 …..).
    Note que la logique s’applique aux boitiers (je lis un test et je prends le “meilleur” (=dernier) boitier aps-c) mais pas aux optiques (ben quoi y’a deja un zoom donc j’ai besoin de rien d’autre). On met 800-1000 euros dans un kit dernier cri et on s’imagine que c’est bon, se rendre compte qu’un appareil a 500e aurait fait limite aussi bien mais qu’il faut alonger mille euro de plus pour d’autres objos ca fait pas plaisir …
    Au final combien de reflex restent dans les placards ?

    Bref, je pense qu’on prends le meme probleme de deux manieres differentes.

    Répondre
    • 25 mars 2013 at 15h32

      Alain > Désolé, ton compliment était un peu tordu et je l’ai pris dans le sens “vu la qualité médiocre des photos il serait temps de passer aux focales fixes”, je m’excuse.

      J’ai jamais eu d’objectifs en 2.8 trop cher et pas justifié par rapport à mon usage, longtemps tenté par un 70-200 2.8 (vraiment très bon) j’ai pris un 70-300 moins lumineux, moins lourd mais vraiment plus polyvalent. Bien sûr pleins de gens dirons qu’il n’est pas assez lumineux bla bla… mais ça me correspond.

      Le problème que je constate c’est un manque de connaissances de base qui poussent les gens à se tourner vers du matériel inadapté ( pas de mauvaise qualité mais qui ne leur correspond pas ). Il n’y a pas de solution miracle. Conseiller quelqu’un dans son choix de matériel c’est extrêmement dur.

      Quand on me dit : je veux faire des belles photos je prends quoi. Je conseille de faire des photos pendant 2, 3 mois avec son appareil actuel de le pousser à fond de le connaitre sur le bout des doigts et de noter tous ses défauts et qualités. Souvent l’appareil est bien et il est juste pas assez poussé par manque de connaissance. Des fois je conseille juste de se prendre lightroom au lieu de changer d’objectif.

      Chaque matériel a des limitations technique et/ou ergonomique il faut tout le temps faire des compromis.
      La focale fixe rentre déjà dans une réflexion sur sa pratique.

      Répondre
  • 26 mars 2013 at 15h27

    Pardon de paraitre très désagréable mais ce blog est super sympathique sans avoir quelque prétentions ultra techniques en matière de photo (AMHA).
    Or, ce sujet a dérivé dans une espèce d’explication de texte entre deux personnes qui a sa place sur un forum de photo ou les utilisateurs aiment bien s’écharper gratuitement. Nous faisons aussi un peu de photo (surement comme des quiches) donc nous avons lu au début avec intérêt, mais là, le ton rigolo du blog s’efface complètement, si fait qu’on a plus envie de lire les échanges. Après, chacun voit midi à sa porte et notamment en matière de photo. JDCJDR.

    Répondre
    • 26 mars 2013 at 15h36

      Nakana > Oui on a largué des gens, mais j’ai trouvé très intéressant de discuter avec Alain, car c’est un dilemme que beaucoup de gens se posent lors de l’achat de matériel.

      Répondre
  • 27 mars 2013 at 13h35

    :)

    Tout a fait en ligne avec toi, c’est effectivement bien dur de conseiller, et surtout apres l’achat initial. Une bonne methode en pratique amha c’est de prendre une serie d’images et de demander ce qui plait ou pas, et en deduire les objos qui devraient coller (et normalement le reste du budget va pour le boitier) comme ca on peut amener doucement le materiel sans justement parler technique, en passant par l’image.

    C’est en ligne avec ta remarque Nakana : la technique ca interesse pas forcement, et apres tout meme si il faut connaitre son materiel pour en tirer le meilleur (selon son sujet), tout le monde est pas technophile (et heureusement). Alors quand on veut aider (et pas souler) il faut trouver ce qui va faire le declic, c’est pas forcement facile comme on a pu en discuter avec aAlex :)

    J’ajouterai juste une derniere chose, l’aspect budget sur les optiques. Le boitier est vu a juste titre comme une depense a fond perdu ou presque, mais pour les optiques le raisonement est assez different en fait. J’explique souvent qu’un boitier perds la moitie de sa valeur en deux bonnes annees, mais que les optiques perdent plutot 10% l’an voire moins. Dit autrement, apres trois ans on perds autant sur un boitier a mille euros que sur deux mille euros d’objectifs (ce qui represente beaucoup -trop- d’objectifs, quatre ou cinq !). Prendre une optique chere, si on es soigneux et assure contre le vol, represente donc en fait surtout une immobilisation de cash et une perte mensuelle minime. Evidement il faut acheter au moins cher (ou d’occasion) et gerer la revente, mais c’est loin d’etre impossible.

    Pour prendre un exemple, un objectif bien rigolo comme le canon 100mm L IS perd une centaine d’euro en deux ans, tout comme un sigma 85 1.4 ou un 135 2.0 … Un 16-35 2.8 II se touche en occasion a 850e et c’est un excelent choix de grand angle qui perdra quasi rien par la suite. Le 24-105 pris en exemple plus haut perd 30% (250e) en quoi, trois ans ?
    Pour des objectifs moins chers comme le sigma 30mm ou leur 50mm, le canon 85 1.8, les samyang 14mm ou 35mm, qui sont tous tres bons, on peut compter plutot 50-100 euros de perte sur deux-trois ans. La perte est plus sensible sur des objectifs a plus de mille euros mais ils se revendent tres bien aussi. Certains materiels comme les tilt shit ou un extendeur n’ont pas d’electronique et decote quasi rien apres la premiere occasion.

    En comparaison, si on prends disons un 650D plutot que le tout dernier 600D, on va payer deux ou trois cent euros de plus pour pas grand chose au final, alors que ce meme montant permet de compenser la perte a la revente de un ou deux objos sympatiques dans le sac pendant deux-trois ans.

    Cet aspect perte boitier vs objo est generalement assez bien entendu, tout comme l’approche par les images. Que ce soit avant ou apres l’achat initial, ca aide souvent a prendre des objos adaptes (au moins aux souhaits de depart + droit a l’erreur avec la revente) et a releger la question du boitier plutot a la fin (et a oublier le zoom 3.5-5.6 aussi).

    La photo n’a pas besoin d’etre un loisir cher ou complique, ce qui compte c’est l’oeil, l’instant, et le sujet. Et de se faire plaisir !

    Voili

    Alain

    Répondre
  • 27 mars 2013 at 14h00

    Correction : si on prends disons un 600D plutot que le tout dernier 650D/700D

    Répondre
  • 27 mars 2013 at 15h51

    @Alain : Détrompe-toi, la technique m’intéresse. Mais pas sur Issekinicho (waah, bien écrit du premier coup !)
    @Aalex : C’est exactement le message que je voulais faire passer.

    Répondre
  • 3 avril 2013 at 4h22

    Bonjour !

    Une amie m’a envoyé le lien vers cet article, que j’ai trouvé très intéressant.

    J’avais un objectif de kit avec mon tout premier DSLR (un 18-55mm f3.5-6.5 je crois ?) qui m’a beaucoup aidé à faire mes premiers pas en photo.

    Et puis j’ai lu plein de bonnes choses sur les lentilles fixes, donc un ami qui revenait du Japon m’a apporté un 50mm f1.4 (whoo !), ce qui m’a permis de prendre des photos de nuit et de concert, le pied !
    Quelques temps plus tard, j’ai acheté un 24mm f2.8 pour avoir un peu plus de recul, et à partir de ce moment là j’ai complètement arrêté d’utiliser mon zoom.

    J’aime les lentilles fixes (en tout cas ces deux là) car elles sont petites, donc c’est un peu plus facile à transporter qu’un appareil ayant un gros téléobjectif ou un zoom transtandard énorme.

    Mais ton article m’a ouvert les yeux sur les différences que les zooms pouvaient avoir sur le cadrage. C’est une bonne idée d’avoir mis des exemples en image, la photo de la statue à 24 et à 70mm est surprenante !

    Je vais donc réfléchir un peu pour mon prochain achat d’objectif !
    (mais je dois d’abord changer de boitier…)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8-O 
°O° 
8-D 
O_O 
:blurp: 
;) 
-_- 
:(( 
s-D 
:-p 
8) 
-_^ 
:savant: 
:savant2: 
:love: 
:) 
:-) 
:( 
:victory: