Niigata

Jeudi 17 jan | 2013

Visite du show-room ADA Aqua Design Amano

par

Quand nous sommes partis à Niigata pour le festival de cerfs-volants de Shirone, nous en avons profité pour visiter un lieu que je rêvais de voir : le show room de ADA (aqua design Amano). Il est situé à 20 kilomètres de Niigata et à 2 kilomètres de la station Maki, au milieu des rizières.

grenouille, rizière, japon, niigata
On fait des rencontres sympas le long des rizières.
ADA, aqua design amano, show room, niigata
L’entrée du show-room ADA

ADA et son créateur Takashi Amano sont connus dans le monde de l’aquariophilie pour la qualité et le design du matériel qu’ils proposent ( aquarium, filtres… ), l’originalité de leurs compositions et le soin apporté aux biotopes des aquariums.
Bon, autant le dire tout de suite, les produits ADA sont hors de prix.
Le show-room n’est pas très grand, il y a une vingtaine d’aquariums mais ils sont superbes.

ADA, aqua design amano, japon, aquarium, niigata

À la sortie, vous aurez à remplir un questionnaire pour connaitre les aquariums que vous avez préféré, et votre pratique (si vous en avez une) en aquariophilie.

ADA, aqua design amano, japon, aquarium, niigata

Si vous voulez le visiter, les infos sont sur la page du site ADA. Ce n’est pas facile de s’y rendre en train, mais en voiture ça ne pose aucun problème. Une visite quand même à réserver aux passionnés d’aquariophilie.

ADA, aqua design amano, japon, aquarium, niigata
Un aquarium ça n’est pas forcement un grand volume avec plein de poissons, à l’image de ce petit bac de 5 litres avec juste de la végétation et quelques escargots.

Petit détail : si vous voulez faire des photos, n’y allez pas habillés comme moi en orange, mais plutôt en sombre pour ne pas faire de reflets dans les vitres des aquariums.

J’avais envie de visiter ce show-room car j’ai pratiqué l’aquariophilie quelques années avant de partir au Japon, c’est d’ailleurs en voyant le travail d’Amano que j’avais commencé à me documenter sur le sujet.
J’en profite pour vous montrer mes aquariums de l’époque. Ce n’est pas du matériel ADA et ça n’est pas le même niveau, mais le biotope fonctionnait très bien et sans déséquilibre.

240 litres, aquarium
240 litres, 2 filtres externe 700l/h, éclairage  3x54w

18 litres, aquarium
18 litres, filtre 200l/h, éclairage 11w

Mise en garde :
L’aquariophilie demande un minimum de temps, un minimum d’argent et surtout l’envie d’apprendre et de recréer un biotope. Si votre but est juste de faire un truc joli, de choisir vos poissons comme on choisit des objets de décoration : arrêtez tout de suite.
On ne fait pas un aquarium sur un coup de tête, on se renseigne, on apprend, on calcule et ensuite on se lance. Ça n’est pas élitiste ou inaccessible mais ça demande un peu de sérieux.

Je suis sûr que beaucoup vont me dire :  » Si tu aimes les aquariums, va à Osaka, l’aquarium vaut vraiment le coup. » Je conseille au contraire de ne pas y mettre les pieds si on aime les animaux. Oui, l’aquarium est grand, mais un grand nombre d’espèces n’ont rien à faire en captivité, comme les dauphins et les requins-baleines (l’attraction principale). D’ailleurs l’aquarium ne se vante pas de la durée de vie très réduite des requins-baleines en aquarium, ils sont remplacés très fréquemment.
Je ne critique pas les gens qui y sont allés, mais vous avez mon point de vue.

L’aquascaping :
L’aquascaping a son concours international le AGA aquascaping international contest, vous allez prendre une claque. Pour naviguer sur site du AGA, cliquez sur une année de concours et allez dans le menu « view entries » pour voir les aquariums triés par litrage.
ADA et Takashi Amano ont travaillé sur un projet pour le nouvel aquarium de Soramachi ( le mall construit aux pieds de la Sky-tree ) Voici la vidéo en 3 parties de sa réalisation :

12 commentaires
Lundi 02 juil | 2012

Cerfs-volants de combat à Shirone 白根大凧祭り

par

En attendant la suite des articles « Dormir pas cher au Japon » dessinés par Delfine, voici le récit de notre virée à Niigata en photos !

8)

On a réussi à dégotter un billet de bus à 5000 yens aller-retour pour Niigata. On en a profité pendant 5 jours pour découvrir la ville mais aussi assister à une matsuri que j’avais vu en 2006 dans un reportage de Faut pas rêver sur France 3. Il s’agit un festival de cerfs-volants de combat dans la ville de Shirone, à 1 heure de bus de Niigata.

festival cerf volant, japon, combat de cerf volant, Niigata, Shirone

Pendant 4 jours, les 2 villages de chaque côté de la rive vont « s’affronter » à coup de cerfs-volants. Chaque équipe va lancer  son cerf-volant cherchant à s’agripper à la corde du cerf-volant adverse. Une fois emmêlés, c’est l’équipe qui tirera le plus fort et cassera la corde de l’adversaire qui gagnera.
Plusieurs centaines de cerfs-volants en papier et bambou finiront en lambeaux. Chaque équipe fabrique une série du même cerf-volant afin d’en avoir presque à volonté.
Les décollages de cerfs-volants se font dans un grand désordre. Les « tireurs » courent à toute allure au milieu des autres équipes en utilisant des sifflets. Certains se prennent les cordes dans la tête, d’autres tombent ou se percutent.
On peut se déplacer librement au milieu de tout ça, mais il faut rester très vigilant pour ne pas gêner, se prendre une corde ou une personne qui court ou… un cerf volant dans la figure.

festival cerf volant, japon, combat de cerf volant, Niigata, Shirone
Cerf-volant tombé sur l’équipe adverse sur l’autre rive.

Jeudi – Première journée :

festival cerf volant, japon, combat de cerf volant, Niigata, Shirone

Lundi – Dernière  journée :

Et pour vous mettre dans l’ambiance, voici une bande son et une courte interview ( en anglais ) d’une participante ( dont le but était de nous enrôler dans son équipe pour les aider à tirer sur la corde ! )

Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!

Et le reportage que j’avais vu sur France 3 en 2006 qui m’a fait connaitre ce festival :

Commentaires fermés
  • RSS

    S'abonner à Issekinicho

  • Du Japon dans tes oreilles

    Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!

    Quelques lectures sur le Japon